Dans le but de renforcer leur image et aussi afin de motiver leurs collaborateurs, bien d’entreprises s’engagent dans une démarche QVT (qualité de vie au travail). Qu’en est-il exactement et pourquoi les professionnels doivent-ils se pencher davantage sur le bien-être au travail en 2021 ? Vous voulez savoir ? Voici nos conseils pour être incollable !

Comment définir le bien-être au travail ?

Quand on parle de bien-être au travail, on pense immédiatement à un environnement professionnel confortable et bien aménagé, à une bonne ambiance de travail ainsi qu’à un épanouissement optimal du salarié en entreprise. Son instauration permet donc d’accroître sa productivité, de réduire le taux d’absentéisme au sein de votre entreprise et de retenir les talents.

La définition officielle de l’OMS

Si l’on paraphrase la définition du bien-être au travail par l’OMS, on pourrait dire "qu’il s’agit d’un état d’esprit découlant d’une bonne harmonie entre les attentes et les aptitudes d’un salarié, et les conditions dans lesquelles il évolue sur son lieu de travail."

L’Organisation internationale du travail annonce par ailleurs que le bien-être est un mot-clé important dans la définition de la santé par l’OMS. Selon cette organisation, la santé n’est pas seulement l’absence de maladie ou d’infirmité, mais aussi un bien-être total sur le plan mental, physique et social.
Si l’on en croit l’OIT, le "bien-être au travail reposerait donc sur toutes les facettes de la vie professionnelle, depuis la sécurité et la qualité de l’environnement physique à la perception portée par les salariés sur leur travail, mais également sur d’autres critères comme le climat, le milieu ainsi que le mode de management.”

Les différences entre bien-être au travail et bonheur au travail

Le bien-être est principalement lié à la qualité de vie au travail (QVT), aux conditions et à l’environnement professionnel dans lequel l’employé évolue. Il peut aussi reposer sur d’autres facteurs tels que la sécurité, le sentiment d’être valorisé, le fait de travailler en toute autonomie. Le bonheur, lui, est plus subjectif et personnel et ne peut être mesuré.

Quels sont les bénéfices du bien-être au travail ?

La prévention des risques psychosociaux (RPS)

Les risques psychosociaux sont les affections pouvant porter atteinte à l’intégrité physique et mentale de vos salariés. Elles peuvent être causées par les pressions qu’ils subissent, par le manque de formation, par un environnement de travail peu favorable ou par des relations interpersonnelles délétères.

Leur mal-être se fera ressentir sur leur performance et leur productivité. Ils seront moins épanouis, n’auront plus d’ambition et finiront par démissionner. Vous vous verrez ainsi obligé d’embaucher et de former de nouveaux talents régulièrement. Ces dernières prendront plus ou moins du temps pour prendre leurs marques et pour être entièrement opérationnelles. À terme, ce turnover élevé aura une mauvaise répercussion sur les résultats globaux de votre compagnie.

L’instauration du bien-être au sein d’une entreprise est donc plus que primordiale. Vous devez ainsi accompagner vos salariés dans le but de :

- connaître leurs besoins,
- relever les difficultés auxquelles ils sont confrontés,
- définir leurs appréhensions par rapport à leurs missions, à leurs rapports avec la hiérarchie ou par rapport aux autres collègues.

Vos salariés doivent en outre être à l’abri de toute forme de violence ou de harcèlement, le fait de travailler en toute sérénité contribuant aussi à leur santé mentale.

Ils apprécient également que leur charge de travail soit bien pensée afin d’éviter le burnout. Ils aiment par ailleurs participer à l’effort collectif tout en jouissant d’une certaine autonomie dans le cadre professionnel. Les horaires de travail figurent de même parmi les points devant être respectés. En 2021, avec le télétravail, tout salarié doit être en mesure de délimiter les heures consacrées à ses tâches. Il doit prévoir des pauses et faire en sorte qu’il n’y ait aucun déséquilibre entre vie privée et vie professionnelle.



Faites rayonner votre marque employeur


Le bien-être au travail vous fait profiter d’une bonne réputation auprès du public. Votre entreprise sera reconnue pour son éthique qui se traduit par l’épanouissement de vos salariés. Afin de fédérer vos équipes, il vous est possible de dresser une charte dans laquelle vous énoncerez vos valeurs.

L’instauration d’un climat de respect mutuel permet par ailleurs à votre effectif de réaliser ses missions en toute confiance. Chaque collaborateur se sent accepté et s’implique pleinement dans le développement de l’entreprise. Il peut aussi s’appuyer sur la loyauté de toute l’équipe.

La transparence est de même importante, puisqu’elle suppose qu’il existe une excellente communication entre vos agents. Les procédures internes sont claires, les dirigeants expriment clairement leurs besoins. Ils leur font des retours et font preuve de reconnaissance.

Chaque recrutement doit également être efficace et pertinent. En plaçant les bons collaborateurs au bon poste, ces derniers seront réellement compétents pour les tâches qui leur sont confiées au sein de l’entreprise. En se sentant utiles, ils seront fidèles à votre structure, ne verront pas le temps passer et ne penseront pas à vous quitter. Bref, un turnover et un taux d’absentéisme bas reflètent le bien-être de vos salariés.

Enfin, sachez qu’il est aussi intéressant d’engager vos salariés dans un projet à long terme. Chacun donnera le meilleur de lui-même et tout votre personnel se sentira gratifié à son aboutissement.

Comment assurer le bien-être au travail ?

Recueillez les feedbacks de vos salariés

Vous disposez de plusieurs techniques pour obtenir le feedback de vos employés. Les séances de travail et des teams building sont par exemple parfaits pour leur donner la parole. Vous pouvez également organiser des entretiens individuels pendant lesquels chacun s’épanchera auprès d’un psychologue. Une autre solution est de leur envoyer un questionnaire QVT qu’ils rempliront le plus honnêtement possible, d’une manière anonyme. Compilez ensuite leurs réponses dans le but de déterminer les lacunes dans votre mode de management ainsi que les points à renforcer pour optimiser leur bien-être.

Améliorez votre cadre et environnement de travail

- Une bonne ambiance de travail
: elle suppose que vous favorisez l’harmonie entre vos salariés. Tout le monde est bien intégré. Les perturbateurs et ceux qui gâchent l’humeur des autres travailleurs sont remis sur les rails à travers le dialogue;
- L’aménagement des locaux : autant que possible, chacun doit disposer de son propre espace de travail qu’il agrémentera selon ses goûts. Il faut aussi que vos locaux soient accessibles aux personnes à mobilité réduite;

- L’éclairage : il joue sur l’humeur et sur la productivité. Il se doit d’être fonctionnel et réconfortant. Autant que possible, faites en sorte que la lumière naturelle inonde vos espaces sans qu’elle soit éblouissante; les travailleurs sont plus productifs en utilisant un mobilier de qualité et ergonomique. Optez ainsi pour des meubles confortables, correspondant à leur morphologie et leur garantissant un bon maintien. Idéalement, ceux qui travaillent sur un bureau doivent être en mesure de régler sa hauteur et d’alterner la position assise et debout;

- La sieste est un moment de repos que vos salariés doivent pouvoir s’accorder après le repas. Il est prouvé qu’une micro-sieste de 20 minutes dans une salle de repos aménagée est bénéfique pour l’organisme et leur permet d’être plus alertes;
- La sécurité sur leur lieu de travail leur permet de réaliser leurs tâches en toute confiance. Ils savent que les locaux suivent les normes, qu’ils sont à l’abri des accidents, que la configuration des lieux facilite leur évacuation en cas de sinistre;

- Le niveau sonore se doit d’être optimal et ne pas dépasser un certain seuil afin de favoriser la concentration, mais aussi pour éviter le stress;

- Le chauffage et la climatisation doivent être bien réglés et contribuer au confort des travailleurs;


Améliorez l’hygiène de vie au travail

De plus en plus de travailleurs ont envie de se dépenser afin d’échapper à la sédentarité. En mettant une salle de sport à leur disposition, vous les aiderez à garder la forme et à être dynamiques pendant la journée. Les cours de yoga sont de leur côté pratiques pour évacuer le stress, mais aussi pour renforcer les muscles. Un esprit sain dans un corps sain.

La salle de jeux leur permet de décompresser ensemble pendant la pause méridienne et d’entretenir des relations conviviales. Vous pourrez y disposer des tables de ping-pong, de baby-foot ou même y aménager un terrain de futsal. Les personnes préférant les activités moins physiques feront des jeux de société.

La création d’une crèche d’entreprise est une autre solution pratique et rassurante pour les parents. Ils savent que leurs enfants sont entre de bonnes mains, non loin d’eux. Les jeunes mères pourront rendre visite à leur bébé et les allaiter à l’envi.

Enfin, une bonne hygiène de vie de vos salariés passe par le sport, mais aussi par des repas sains. Beaucoup d’entreprises n’hésitent pas à leur proposer des plats ou des collations équilibrées par le biais de distributeurs automatiques.


Utilisez les plantes pour le bien-être de vos collaborateurs

De nombreuses études ont démontré que les plantes contribuent à créer une ambiance détendue et agréable dans les espaces de travail. Elles requinquent le moral, absorbent le stress et assainissent l’air. Le vert est également apaisant pour les yeux.
Les végétaux tamisent par ailleurs le son, apportant ainsi une atmosphère calme dans les bureaux, même si plusieurs personnes s’y activent. Le mur végétal est très esthétique et peut être aménagé sur n’importe quelle paroi. Des bacs quant à eux, peuvent être utilisés pour délimiter les espaces de travail. D’une manière générale, le ficus, le palmier ou encore le bambou sont parfaits pour des aménagements végétaux inspirants.

Privilégiez les échanges et donnez la parole à vos collaborateurs

Demandez à votre service des ressources humaines d’organiser des ateliers collectifs afin que chacun puisse s’épancher sur son ressenti. Les participants se sentiront désinhibés et n’hésiteront pas à s’exprimer. Il vous est aussi possible de réaliser des bilans dans le but de déterminer si chaque salarié est bien épanoui ou s’il frôle le burnout ou le bore-out (aussi appelé épuisement professionnel par l’ennui).

En facilitant les échanges, faites en sorte que toute l’équipe soit solidaire et fasse preuve de détermination pour atteindre des objectifs communs. Tout le monde se soutiendra, même dans une situation de tension extrême.


Travaillez l’expérience collaborateur

La garantie du bien-être au travail commence dès l’embauche et parfois même avant l’intégration de votre nouvelle recrue dans l’entreprise. Pendant l’étape d’onboarding, accompagnez-la pour qu’elle prenne ses marques, pour qu’elle s’adapte facilement à son nouvel environnement professionnel et à ses outils de travail.

L’offboarding doit également se faire dans les règles. Annoncez le départ de votre salarié sans le stigmatiser. Après la passation, un dernier entretien permettra d’obtenir un retour sur son expérience au sein de votre entreprise. Des formations peuvent aussi être proposées aux employés dans le but de renforcer leurs compétences. Ils découvriront de nouvelles technologies dont ils feront profiter votre entreprise.

Les séances de coaching personnalisé seront appréciées de ceux qui ne se sentent pas réellement à l’aise et qui veulent mieux s’intégrer. De tels accompagnements pourront aussi être utiles pour les salariés placés à de nouveaux postes et qui devront donc s’adapter à leurs nouvelles responsabilités.

L’instauration d’une grille de salaires transparente supprime tout risque de frustration et de jalousie, puisque tout le monde est placé sur le même pied d’égalité. Elle permet en effet d’uniformiser le traitement des employés de même catégorie professionnelle et qui ont les mêmes qualifications.

Le bien-être passe aussi par une vie privée épanouie. Certaines entreprises comme Shine accordent un congé de paternité de 8 semaines (contre 28 jours selon la loi) aux collaborateurs dont la conjointe a accouché.
Enfin, le droit à la déconnexion doit toujours être respecté, même s’il est parfois tentant d’appeler un collaborateur en congés ou après les heures de travail. Il lui est en effet important de maintenir un bon équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie privée. Il est même judicieux de l’inciter à se détacher complètement du travail lorsqu’il est chez lui afin d’éviter le burnout.

Le Chief Happiness Officer, bientôt indispensable ?

Le Chief Happiness Officer a pour mission de veiller sur le bonheur et le bien-être des salariés. L’un de ses rôles consiste à instaurer une culture d’entreprise se basant sur une philosophie "feel good". Il peut aussi organiser des activités fédératrices dans le but de bien souder les équipes. Enfin, il fait en sorte qu’aucune situation délétère ne s’envenime.

Comment mesurer le bien-être au travail ?

Le bien-être au travail est une notion abstraite que vous pouvez mesurer grâce aux retours de vos salariés.

Utilisez des outils pour récupérer leur niveau de satisfaction

Vous saurez que vos salariés sont réellement heureux et épanouis au travail en demandant directement leur avis. Votre service RH ou votre management pourra organiser des entrevues, toutefois les résultats risqueront d’être biaisés, si vos collaborateurs n’osent pas s’épancher franchement. La meilleure solution est donc de réaliser des enquêtes anonymes sur la QVT.

Le questionnaire SATIN figure parmi les techniques les plus efficaces pour déterminer les risques de santé ou psychosociaux auxquels les salariés d’une entreprise pourraient être exposés. Il prévoit plusieurs questions portant entre autres sur : leur santé, la pénibilité de leurs tâches, les caractéristiques de leur environnement physique et social au travail, leur appréciation de leur organisation, leur rapport avec leurs supérieurs, la clarté des consignes, etc.

En étudiant leurs réponses, vous détecterez les lacunes dans votre organisation ainsi que les problèmes auxquels ils sont confrontés et définirez une stratégie permettant de travailler sur l’épanouissement professionnel de vos collaborateurs.

Les labels, notations et certifications

De nombreuses entreprises souhaitent montrer qu’elles offrent les meilleures conditions de travail à leurs salariés en adhérant à des labels. Ce geste permet en outre de rassurer leurs agents actuels et d’attirer les talents à haut potentiel.

La certification Great Place to Work est accordée aux entreprises ayant réalisé l’enquête Trust Index© et à l’issue de laquelle il est reconnu qu’elles offrent d’excellentes conditions de travail à leurs salariés. Sa validité est de un an.

Le label OzmoZ s’attarde plus sur le cadre de travail, sur le confort et l’agencement intérieur des locaux ainsi que sur l’animation RH. Il est accordé après un audit. Pour un label de 3 ans, il faut que vous fassiez l’objet d’un autre audit permettant aux experts d’affirmer que le bien-être de vos travailleurs est maintenu ou amélioré.

Glassdoor est une plateforme où vos salariés actuels ou passés vous notent et donnent leur avis. Les personnes souhaitant intégrer votre entreprise se feront ainsi une meilleure idée sur les conditions de travail que vous leur offrirez.

Squadeasy, une application qui favorise le bien être au travail

L'application Squadeasy a pour volonté et objectif d'améliorer la qualité de vie au travail des collaborateurs participants par le jeu et les challenges connectés.

Dans l'entreprise même, Squadeasy met en places des actions régulières afin de favoriser le bien être de ses collaborateurs. Ainsi, les pauses déjeuner sont souvent sujettes à des activités sportives collectives (fitness, football, yoga, etc...) et permet ainsi de renforcer la cohésion entre les différents membres de l'entreprises, et d'apprendre à mieux connaitre ses pairs. De plus des déjeuners collectifs rassemblant tous les salariés sont souvent organisés afin que les équipes puissent se croiser et discuter entre eux.

Pour le côté plus pratique et matériel, les bureaux ont été arrangés afin que les collaborateurs se sentent à leur aise, avec un espace dédié au repos (canapé, plante, etc....) bien distinct de l'espace de travail.

Squadeasy travaille chaque jour pour améliorer le bien être de ses salariés au travail notamment en récoltant un maximum leur avis et leur ressenti sur leur situation au travail notamment vis à vis de la charge de travail ou des conditions de travail.