La plupart des accords QVT signés traitent des même grandes thématiques essentielles au bien être des salariés et centrales lorsque l’on traite de la qualité de vie au travail des collaborateurs. Cependant certaines thématiques ont une importance particulière et reviennent souvent dans les accords QVT des entreprises, d’autres sont évoqués mais à une échelle bien moins importante. La QVT étant un enjeu de plus en plus important, les entreprises n'hésitent pas à rivaliser d’ingéniosité et d'innovation pour aller dans ce sens.

Les sujets les plus représentés dans les accords QVT

- L’organisation du travail

C’est sans doute la thématique évoqué le plus souvent dans les accords QVT, elle concerne un aménagement des habitudes de travail afin que cela convienne aux collaborateurs. Aujourd’hui avec la crise sanitaire, la question est d’autant plus prioritaire puisque les entreprises vont dans le sens d’être de plus en plus flexible. Le télétravail ayant pris une importance croissante dans l’organisation professionnelle, les accords QVT doivent pouvoir l’anticiper. 

- Le contenu du travail

Les accords QVT peuvent permettre de corriger des “anomalies” concernant une charge de travail trop importante de certains collaborateurs ou bien une diversification des missions. Aussi, la démarche QVT peut avoir modifié et amélioré les moyens mis à disposition pour la réalisation du travail. Il est également possible de citer une amélioration de la clarté des consignes, de l’autonomie au travail ou globalement tout ce qui touche au contenu du travail.

- La conciliation entre vie personnelle et vie professionnelle 

L’équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle est une garantie de la qualité de vie au travail à lui apporter. Chaque collaborateur a sa sensibilité et son ressenti propre sur la question puisque certains vont accepter une charge de travail plus lourde s' ils ont moins de considération personnelle, à l’inverse d'autres vont considérer comme indispensable d’avoir plus de temps pour soi. Les accords QVT doivent pouvoir être flexibles, en s’adaptant à chaque profil et en étant à l’écoute des salariés. Certains aménagements notamment des horaires, du télétravail.

- Prévention et sensibilisation aux RPS

Les risques psychosociaux sont définis comme étant un risque pour la santé physique et mentale des collaborateurs. Leur prévention et leur anticipation est un enjeu primordial car souvent on a tendance à traiter les RPS une fois qu’ils sont subis par le salarié. Il y a donc un travail de fond de sensibilisation et de mesure des RPS  à réaliser dans les entreprises avant d’arriver à une situation critique et généralisée. 

- Les relations au travail 

Les relations au travail sont un des facteurs déterminants du bien être au travail, le rôle des managers est de faciliter les relations de travail. La majorité des accords QVT prévoient des améliorations à ce sujet en augmentant notamment le temps d’échange dans l’entreprise et hors entreprise, les processus de médiation en cas de conflit ou l’amélioration des outils collaboratifs.

Les sujets moins présents dans les accords

- L’environnement de travail

Contrairement à ce que l’on pourrait penser initialement, la modification de l’environnement de travail n’est pas si centrale dans les accords QVT de la majorité des entreprises. L’environnement de travail englobant les conditions matérielles et humaines, c’est une notion assez vague d’autant plus que les conditions humaines sont très souvent au cœur des préoccupations. Ainsi l’aspect matériel de l’environnement de travail tels que les bureaux, la luminosité, les équipements de bureau ou bien les espaces de travail, ne sont pas souvent mentionnés dans les accords QVT.

- L’égalité homme/femme

Il est étonnant de constater que malgré un sujet aussi débattue (à juste titre) et aussi présent dans chaque pan de la société, le sujet de l’égalité homme/femme ne soit pas central dans les accords QVT. Selon qualisocial qui a analysé près de 15 accords QVT signés de grandes entreprises, le sujet de l’égalité homme/femme n’est présent que dans 27% des cas. L’égalité homme/femme au travail doit concerner les salaires, les horaires, l’accès au congés, au développement dans l’entreprise, la lutte contre les discrimination et agressions. 

- Le développement personnel 

Le développement personnel est par définition centré sur le salarié, sa personnalité et ses compétences professionnelles, il assure le bien être en tant que personne et a pour ambition de faire progresser l’individu aussi bien au travail que dans ses qualités intrinsèques. L’entreprise a aussi beaucoup a y gagner, puisqu'il favorise la créativité et va motiver le salarié au quotidien. Ainsi, le développement personnel pourrait être beaucoup plus présent dans les accords QVT car il permet d’éviter les conflits et d’apporter de la satisfaction et du bonheur au salarié, garantie d’une meilleure productivité.

Quelques exemples d’accords QVT innovants

Il existe des milliers d’accords d’entreprise mais les accords QVT les plus innovants sont souvent ceux des entreprises comptant de nombreux salariés, avec des niveaux de management différents et donc de nombreux enjeux en termes de mobilisation des salariés et d’amélioration de leur qualité de vie au travail. Il est notamment possible de citer L’oréal qui dans ses accords QVT valorise l’équilibre vie professionnelle/personnelle de ses collaborateurs, l’entreprise a lancé un système de pot commun en interne permettant de donner ses jours de congés à ceux qui en ont le plus besoin (maladies, enfants, etc…).
De son côté, l’entreprise Doctolib qui n’a jamais autant été au cœur de l’actualité, a pour ambition de favoriser au maximum le bien être de ses salariés. La start-up a ainsi créer la “Doctolib academy” permettant à chaque nouveau collaborateur d’être formé pendant 1 mois. De plus, chaque salarié fait l’objet d’un plan de carrière avec de réels objectifs de développement personnel.

Les accords QVT de Danone définissent les 5 piliers essentiels de la QVT dans l’entreprise qui sont : la valorisation d’un travail au quotidien,  des manières de travailler saines et efficaces, l’assurance d’un rythme de travail soutenable, le management attentionné, un environnement de travail sain et agréable