Com interne

100 chiffres clés sur la RSE pour améliorer votre communication interne

La dernière décennie a connu une évolution majeur du monde du travail. Face aux enjeux sociétaux, les entreprises sont en première ligne du changement et doivent montrer la marche à suivre pour l'adoption de politiques centrées sur le développement durable. Dans cette mesure, il est nécessaire pour les parties prenantes en charge du déploiement de ces messages, d'avoir accès simplement aux dernières études sur ces sujets et agir positivement sur leur entreprise en créant une synergie entre leur stratégie RSE et digitale.

Vers une entreprise durable : plongez au cœur des derniers chiffres RSE

Plus besoin de passer des heures sur google à chercher les chiffres les plus pertinents. A l'aide de cet article, vous aurez accès aux datas qui sublimeront vos présentations d'entreprise à destination de vos collaborateurs, clients, ou simplement de communiquer sur vos réseaux internes. Vous pourrez en conséquence sensibiliser efficacement vos équipes sur les axes d'amélioration, tout en combinant cela à des baromètres internes.

Développement durable, bien-être au travail, travail hybride, inclusivité... Autant de sujets délicats à appréhender en tant que responsable de la communication interne et des ressources humaines. Dans cet article, nous les avons tout rassemblé afin de vous faire gagner de précieuses heures.

Environnement de travail

43 % des collaborateurs ne considèrent plus leur entreprise comme un endroit où il fait bon travailler.

Étude menée par : Agence de conseil en immobilier JLL

Source : RMC BFMTV

Santé au travail

En 2005, 13% des salariés français attendaient plus de deux ans pour une visite. Ils sont presque 30% aujourd'hui.

Classement de la France sur la qualité de vie au travail : 22e sur 32 pays développés selon l'OCDE

Près de 60% des salariés souffrent du bruit au travail, selon une enquête publiée par l'association Journée nationale de l'audition (JNA).

Source : Capital

Formation au travail

32% des employés bénéficient chaque année d'une formation contre 41% en moyenne, et seulement 13% chez les seniors français.

Source : Argus de l'Assurance

Travail hybride

54,8% des sondés ont reconnu travailler davantage depuis l'hybridation du travail.

90% des salariés "vivent bien" cette nouvelle organisation du travail, qui leur permet d'avoir un meilleur équilibre vie professionnelle/vie personnelle.

40% des salariés estiment que la culture d'entreprise s'est dégradée depuis la mise en place de l'hybridation.

74,9% des sondés se sont prononcés positivement en faveur de la semaine de 4 jours.

Étude menée par : CFE-CGC de l'assurance

Source : Ouest-France

 

L'élimination du surcontrôle dans une entreprise entraîne une augmentation de 25% de la productivité.

Source : BFMTV

Qualité de vie et des conditions de travail (QVCT)

L'élimination du surcontrôle dans une entreprise entraîne une augmentation de 25% de la productivité.

Lien : RMC

Étude menée par : Agence de conseil en immobilier JLL

43 % des collaborateurs ne considèrent plus leur entreprise comme un endroit où il fait bon travailler.

32% des employés bénéficient chaque année d'une formation contre 41% en moyenne, et seulement 13% chez les seniors français.

Source : Argus de l'Assurance

Semaine de 4 jours

Plus d'un salarié sur trois serait prêt à voir baisser son salaire de 5% pour passer à la semaine de quatre jours.

Près de 90% des entreprises sont largement satisfaites de la semaine de quatre jours et seraient prêtes à la maintenir.

74,9% des sondés se sont prononcés positivement en faveur de la semaine de 4 jours.

Étude menée par : Groupe Manpower

Source : Ouest-France

Place des cadres au travail

Selon l'IFOP, la proportion de Français en activité affirmant que la place du travail dans leur vie était "très importante" est passée de 60% en 1990 à 21% en 2022.

20% des cadres sont attirés par les statuts d'indépendants.

Les femmes cadres gagnent 8% de moins que les hommes cadres, à profil et poste équivalents.

Selon l'étude, 79% des femmes cadres sont convaincues de l'importance de l'équilibre vie professionnelle/vie personnelle, et elles sont plus susceptibles de profiter de tous les jours de télétravail auxquels elles ont droit.

Chez les managers, cet écart est plus marqué, avec 63% des femmes et 48% des hommes qui profitent de tous les jours de télétravail auxquels ils ont droit.

Source : Courrier Cadres

Quête de sens au travail

Seuls 24% des actifs français estiment que leur emploi a une place "très importante" dans leur vie quotidienne, selon l'IFOP.

60% des salariés estiment que leur employeur ne fait pas assez de choses pour faciliter leur vie de parent.

40% des salariés ont le sentiment de perdre leur temps au travail et de perdre leur existence dans une activité qui leur mange la journée.

51% des jeunes et les parents salariés ayant une famille nombreuse sont particulièrement concernés par le manque de temps et de sens au travail.

Selon une enquête ADP de 2019, 50% des Français sont favorables à la semaine de quatre jours.

Source : Solutions Les Echos

Place des jeunes au travail

36 % des jeunes de 18-24 ans estiment que l'entreprise ne donne pas assez de place à la parole et à la participation des salariés

29 % critiquent le management pour le manque de confiance et d'autonomie accordé aux salariés

Les rôles principaux d'une entreprise selon les jeunes : créer de l'emploi et embaucher des gens (51 %), donner les moyens aux salariés de s'épanouir au travail (41 %), contribuer au bien-être des salariés (36 %), favoriser l'égalité et la diversité (32 %), soutenir des causes sociales et environnementales (30 %).

Les jeunes salariés de moins de 24 ans représentent 41 % des démissions au cours des 24 derniers mois et ont des attentes spécifiques en termes d'engagement et de loyauté envers leur entreprise.

Sondage BVA pour la Fondation Jean-Jaurès et la Macif

Lien : Le Figaro

Bien-être et santé mental au travail

94% des Français considèrent que le bien-être mental est aussi important que le bien-être physique.

90% des salariés estiment que les difficultés psychologiques sont de plus en plus répandues au travail.

Près de 9 salariés sur 10 considèrent leur employeur comme responsable de leur santé mentale.

85% des salariés déclarent que leur fidélité à l'entreprise et leur motivation seraient renforcées si des actions concrètes en faveur du bien-être mental étaient mises en place.

80% des salariés seraient prêts à pratiquer une activité sportive en entreprise.

Seules 18% des entreprises ont mis en place des solutions pour pratiquer des activités sportives au sein de leur structure.

Source : Infos RH 

 

76 % des travailleurs ont du mal à se concentrer sur ce qui compte vraiment

66 % signalent un risque d'épuisement professionnel

77 % des travailleurs affirment que leurs patrons leur causent le plus de stress

L'anxiété et le désengagement sont responsables d'une perte de productivité de 7000 milliards de dollars par an pour les entreprises

Source : Le Figaro 

Source : Solutions Les Echos

Productivité au travail 

La productivité a chuté de 3,6% en France entre 2019 et 2022.

Étude menée par Elabe pour l'Unédic

Source : Europe 1

Développement durable 

70% des salariés estiment qu'un engagement de leur entreprise en faveur de la protection de l'environnement les inciterait à y rester durablement.

85% des actifs interrogés expriment une préoccupation ou une anxiété face à la situation de l'environnement.

38% souhaitent que leur travail contribue positivement à protéger l'environnement, tandis que 46% veulent qu'il n'ait pas d'impact négatif.

Seuls 20% estiment que leur travail actuel contribue positivement à la transition écologique.

Lien : Environnement : plus de 80 % des actifs veulent un travail en adéquation avec le défi climatique

Résultats de l'étude :

39 % estiment que leur travail n'a pas d'impact négatif

25 % déclarent ne pas savoir quel est l'impact de leur travail

16 % mentionnent un impact négatif

54 % estiment que le niveau de compétences des actifs n'est pas à la hauteur des enjeux écologiques

26 % envisagent ou ont déjà changé de métier, d'entreprise ou de secteur pour aligner leur vie professionnelle avec leurs préoccupations écologiques

Les conséquences du changement climatique sur la vie professionnelle citées : dégradation des conditions de travail (16 %), augmentation du prix de l'énergie, des matières premières et des transports (9 %), difficultés économiques pour les entreprises (6 %).

Source : Ouest-France.

Epanouissement au travail

82 % des salariés considèrent que l'épanouissement au travail est important.

Les facteurs d'épanouissement les plus importants : un bon équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle (86 %), un environnement de travail sain (82 %), des relations de travail positives (80 %), une reconnaissance du travail accompli (76 %).

67 % des salariés estiment que leur entreprise ne prend pas suffisamment en compte leur bien-être.

55 % souhaitent que leur entreprise mette en place des actions en faveur de l'épanouissement au travail.

Les actions attendues : favoriser la qualité de vie au travail (35 %), améliorer les relations entre collègues (34 %), offrir plus de flexibilité (30 %), développer des actions de prévention des risques psycho-sociaux (27 %).

Source : Alliancy

76 % des travailleurs ont du mal à se concentrer sur ce qui compte vraiment

66 % signalent un risque d'épuisement professionnel

77 % des travailleurs affirment que leurs patrons leur causent le plus de stress

 

Source : Forbes 

Engagement des salariés dans les entreprises 

20 % des salariés ont démissionné au cours des deux dernières années.

58 % des dirigeants considèrent les démissions comme révélatrices d'un changement important dans la relation des salariés au travail.

Les motifs cités par les employés qui démissionnent sont une rémunération insuffisante (33 %), une mauvaise ambiance de travail (31 %) et un manque de reconnaissance (29 %).

Dans les entreprises de plus de 1000 salariés, le désir d'exercer une activité avec plus de sens est cité par 59 % des salariés, tout comme le souhait de se reconvertir (citée par 56 % des personnes).

La fidélisation est une priorité pour les entreprises de moins de 10 salariés, mais moins pour celles de plus de 250 salariés.

Selon l'étude, 62 % des salariés se disent satisfaits de leur situation actuelle et ne souhaitent pas la changer.

Bien que 40 % des salariés souhaitent donner davantage de sens à leur travail, ils préfèrent être mieux rémunérés (55 %) plutôt que de changer.

Lien : Nouvelleviepro

Vers un avenir durable : comment une stratégie RSE peut vous aider à aller plus loin

Tout ce qu'il fait savoir sur la RSE est dans cet ebook. On vous offre un petit aperçu, n'hésitez pas à le télécharger si vous voulez en apprendre plus !

Ebook sportier together

















Alors on se rencontre ?

Vous voulez faire du bien à votre entreprise ? Offrez lui l'application de cohésion préférée des salariés !