Ces dernières années, nous entendons de plus en plus parler de QVT et la qualité de vie au travail est devenu un enjeu primordial aussi bien pour l’employeur que pour l’employé. Par ce guide nous allons revenir sur la QVT, son utilité et le bien fondé de cette démarche. Pourquoi est-elle aujourd’hui au centre des préoccupations des professionnels ?

Qu'est-ce que la Qualité de Vie au Travail (QVT) ?

Les origines scientifiques du concept de QVT

Le concept de qualité de vie au travail n’est pas tout neuf et résulte d’années de réflexions et de débats notamment sur la place du salarié au travail. Ces travaux ont fait suite à de nombreuses critiques faites sur les anciennes formes de travail tel que le taylorisme. C’est notamment aux Etats-Unis que le concept de QVT a trouvé racine après les travaux et idées de Maslow sur les facteurs de motivation des salariés au travail.
Ainsi, c’est en 1972 que le terme QVT est évoqué pour la première fois lors d’une conférence à New York, de cet événement va en découler plusieurs définitions du concept et celui ci va prendre une ampleur croissante avec l'intérêt collectif pour la santé et le bien être de l’individu au travail.

Les différentes définitions de la QVT

L’ANACT (agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail) donne différentes définitions de la notion de QVT : 

- “La qualité de vie au travail vise d’abord le travail, les conditions de travail et la possibilité qu’elles ouvrent ou non de « faire du bon travail » dans une bonne ambiance, dans le cadre de son organisation.”

- “La qualité de vie au travail désigne et regroupe sous un même intitulé les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises, d’autant plus quand leurs organisations se transforment.” 

- “La qualité de vie au travail peut se concevoir comme un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, l’intérêt du travail, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie et de responsabilisation, l’égalité, un droit à l’erreur accordé à chacun, une reconnaissance et une valorisation du travail effectué.”

- Les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte.”

Pourquoi mettre en place une démarche QVT ?

La mise en place d’une démarche QVT apparaît comme essentielle voir incontournable pour les entreprises de par tout ce qu’elle peut apporter à l’organisation et par toutes les transformations qu’elle peut permettre.

L’objectif principal de cette démarche est de lier l’amélioration des conditions de travail et la performance de l’entreprise en termes de résultats. Cette démarche doit concilier et satisfaire les attentes des salariés tout en répondant aux attentes des employeurs.
Selon Pôle emploi, les bénéfices d’une telle démarche permettent d’avoir de vrais résultats dans l’entreprise sur : 

Une organisation interne plus efficace : Un des leviers essentiel est la mise en place d’un cadre de travail collaboratif via une organisation plus agile et un management transversal fondé sur la prise de décision à plusieurs têtes

Améliorer le climat social et les relations internes : En encourageant et favorisant les échanges et le dialogue entre les différents postes de l’entreprise cela va créer un climat de confiance et améliorer les relations entre collègues qui sont un facteur essentiel de bien être au travail.

Booster l’attractivité de l’entreprise : Pour les générations arrivant sur le marché du travail, l’environnement de travail et la qualité de vie au travail est une variable essentielle au moment de chercher un emploi. Ces critères sont souvent décisifs dans leur choix de rejoindre une organisation ou une autre.

Créer un sentiment d’appartenance des salariés : Une démarche QVT permet de considérer le salarié, elle va donner du sens au travail et créer un sentiment de cohésion et d’unité de l’entreprise à travers ses valeurs.

Mettre en place une démarche QVT en entreprise

Quand s’engager dans une démarche QVT ?

Le timing de la mise en place d’une démarche QVT est essentiel voire crucial puisque implanter une démarche aussi importante au mauvais moment pourrait s’avérer désastreux. En effet, il faut en priorité éviter les moments de conflits intenses ou de crise que pourrait vivre une entreprise (grève, rupture de dialogue, etc…). Ainsi, la démarche QVT doit être mise en place lorsque l’activité et la situation de l’entreprise est dite “normale” et stable. Les différents parties prenantes de la démarche, doivent être dans le bon état d’esprit et enclin au dialogue et au changement interne.

La mise en place d’un plan QVT peut aussi être la résultante d’une démarche initiale de prévention des risques psychosociaux (RPS). Bien que la démarche QVT soit plus générale et englobante, les deux approches comportent plusieurs similitudes et peuvent donc être complémentaires.

En savoir plus sur le site de l'Anact

Le leitmotiv d’une telle action doit donc être le changement, de ce fait la démarche peut être mise en place lors d’un plan d’action visant à corriger des dysfonctionnements ou pendant lors d’un projet de transformation de l’organisation du travail notamment.

La qualité de vie au travail

Plus d'informations sur la page 14 du guide de la QVT de l'Anact

Prioriser les chantiers pour mieux organiser la démarche de QVT

Il n’existe pas de modèle type de démarche QVT à adopter pour les entreprises, le principe de la démarche est flexible et doit être adapté à chaque organisation et à son contexte. Une fois que l’on a compris quand faire la démarche et quels seront les objectifs,  il convient de prioriser les tâches afin que la démarche soit la plus organisée et efficace possible.
Il est possible de prioriser selon 3 étapes : 

- Lister et hiérarchiser les problèmes : La première étape consiste à lister tous les soucis rencontrés dans l’entreprise, qu’ils soient petits ou gros, qu’ils concernent peu ou beaucoup de collaborateurs. Ainsi, il ne faut oublier personne puisque des solutions devront être trouvées et cela peut notamment démarrer par des groupes de discussion entre les différents membres concernés par ces problèmes. Bien évidemment, certains dysfonctionnements étant plus importants que d’autres, ils devront être traités en priorité.

- Analyser la qualité des solutions proposées : Pendant la phase de “brainstrom” des idées lors des groupes de discussion évoqués précédemment, des solutions plus ou moins réalisables vont être envisagées. Il est nécessaire d’analyser ses solutions et ses idées afin de juger de leur pertinence, leur faisabilité, leur efficacité dans le temps , et les ressources à allouer pour parvenir à leurs fins.

- Sélection des solutions : Après avoir analysé correctement les différentes solutions, certaines idées doivent ressortir du lot. C’est à ce moment-là qu’il faut commencer à étudier comment les implanter, quand, avec quelles ressources et pour combien de temps. 

Quels sont les facteurs de réussite ?

La démarche doit concerner tout le monde et être une priorité générale dans le fonctionnement normal de l’entreprise. Le projet doit être clair et il y a un effort de sensibilisation et d’information qui doit être fait à tous les niveaux. En informant un maximum, cela va donner une réelle ligne directrice à la démarche et ainsi transformer les différents avis subjectifs de chacun en une vraie direction objective.

Comme pour tout projet, il y a une phase d’évaluation des risques qui est cruciale et c’est aussi le cas dans cette situation. Plus les risques pouvant être un obstacle à la réussite de cette démarche seront identifiés, meilleures seront leurs anticipations.

Enfin, tout au long du projet, la communication et le dialogue doivent être au centre de la démarche, il faut le favoriser par tous les moyens possibles. Ainsi le débat doit être encouragé quoi qu’il arrive puisque la démarche ne peut pas être efficace si elle est réalisée unilatéralement.

Réussite d'une démarche QVT

Quelles sont les obligations de l’employeur sur la QVT ?

L’employeur est le garant de la sécurité physique et mentale de ses salariés, encourager les démarches QVT au sein de son organisation fait donc partie de ses garanties.
La taille de l’entreprise ne crée pas d’obligations supplémentaires légalement, cependant les entreprises rassemblant beaucoup de salariés avec des moyens conséquents devront mettre en place une démarche organisée et efficace afin d’être considérée comme exemplaire.
La nature de la démarche incombe à l’employeur qui ne doit pas brider sa créativité et son ingéniosité afin de contenter un maximum les salariés et leur permettre d’avoir la meilleure qualité de vie au travail possible. En plus de l’augmentation de la satisfaction au travail, de véritables retours concernant la baisse de l’absentéisme et du turn-over sont attendus par l’employeur lorsqu’il met en place ce type de démarche.

Comment Squadeasy améliore la Qualité de Vie au Travail

Squadeasy permet d’améliorer la qualité de vie au travail en actionnant plusieurs leviers simultanément. L’application mobile Squadeasy a pour objectif de rendre heureux les utilisateurs l’activité physique et l’harmonie avec son environnement social et naturel. L’application permet aux collaborateurs de faire du sport (marche, course, vélo) pour faire gagner des points à leur équipe Des quiz, des pouvoirs magiques, des fonctionnalités de social wall et de chat sont aussi disponible !
Toutes ces fonctionnalités permettent de remplir des missions et des défis solidaires, alors en quoi cela améliore-t-il la QVT en entreprise ?

L’application permet, sur une durée choisie préalablement de créer un challenge en interne, ce qui va alors renforcer le dialogue, les échanges et la cohésion entre les différents collaborateurs de l’entreprise. Le challenge et le mérite étant basés sur l’activité physique, on sait que le sport est un facteur important de QVT, par les bienfaits qu’il a sur la santé physique et morale des individus.

L’outil Squadeasy permet donc d’améliorer la qualité de vie au travail par un encouragement de l’activité physique, un renforcement de l’esprit d’équipe et un engagement autour des valeurs communes de l’entreprise.

Squadeasy et bien être

Est ce que ça marche vraiment ?

Et bien oui ! La cabinet Goodwill management expert en mesure des actions RSE a estimé que près de 79% des utilisateurs se sentent mieux dans l’entreprise et qu’en 2019 près de 42 millions d’euro ont été économisés (baisse absentéisme, meilleure productivité) grâce à Squadeasy.